Actualités/ Appels à projets en cours:

JE VEUX AIDER- RESERVE CIVIQUE

Le Gouvernement lance le site Réserve civique-Covid 19 jeveuxaider.gouv.fr. Afin de permettre à tous ceux qui le peuvent et qui le souhaitent de s’engager et de donner de leur temps, pour aider les plus démunis, particulièrement touchés par cette crise du Covid-19. 

Le président de la République a appelé les Français à « inventer de nouvelles solidarités ». Pour ceux qui veulent aller plus loin que le rendez-vous journalier d’applaudissements aux soignants depuis son balcon, le Gouvernement lance la Réserve civique-Covid 19  jeveuxaider.gouv.fr. Afin de permettre à tous ceux qui le peuvent et qui le souhaitent de s’engager et de donner de leur temps, pour que les plus démunis et les plus vulnérables ne soient pas les premières victimes de cette crise.

 

Soutenir les associations privées de bénévoles

Les associations, qui reposent en temps normal sur une ressource bénévole bien souvent âgée, peinent à poursuivre leur activité. Toutes souffrent d’une pénurie de forces vives, car un tiers – voire la moitié – de leurs bénévoles sont âgés de plus de 70 ans, donc confinés. Plusieurs points de distribution pour les plus démunis ont déjà dû fermer leurs portes ces derniers jours faute de bénévoles. Le confinement fait, par ailleurs, peser un risque sur les personnes fragiles isolées (âgés, en situation de handicap, malades chroniques,...). 

 

Quatre missions vitales

Cette plateforme a été construite, en lien avec les plus grands réseaux associatifs et les plateformes associatives déjà existantes. Elle permet aux structures (associations, CCAS, MDPH, collectivités, opérateurs publics, etc.) de faire état de leurs besoins de renforts autour de 4 missions vitales :

1.      aide alimentaire et d’urgence ;

2.      garde exceptionnelle d’enfants de soignants ou d’une structure de l’Aide Sociale à l’Enfance ;

3.      lien (téléphonique, visio, mail, etc.) avec les personnes fragiles isolées : personnes âgées, malades ou en situation de handicap ;

4.      solidarité de proximité : courses de produits essentiels pour les voisins (fragiles, isolés, handicapés).

 

Respect des règles sanitaires

Ces 4 missions seront réalisées dans le respect absolu des règles de sécurité sanitaire, définies en lien avec le ministère de la Santé. Ainsi, les associations organiseront leurs actions de façon à garantir scrupuleusement les distances de sécurité (au moins 1 mètre entre chaque personne, bénévoles comme bénéficiaires) et feront respecter les règles de sécurité sanitaire (gestes barrières, lavage de mains très réguliers, etc).

En outre, il est formellement interdit aux personnes de plus de 70 ans ainsi qu’aux personnes atteintes d’une maladie chronique de s’engager dans une mission dès lors que celle-ci nécessite une rupture du confinement. Néanmoins, elles peuvent s’engager pour les missions réalisées à distance (lien avec les personnes isolées par téléphone, par exemple). Chacun peut s’engager pour que personne ne soit oublié.

La centralisation de ces missions essentielles sur le site jeveuxaider.gouv.fr garantit leur visibilité, et donc le fait qu’aucun territoire ne soit oublié.

 

ATTENTION: Les jeunes volontaires en service civique ne peuvent pas être "réquisitionnés" par leur organisme d'accueil pour effectuer l'une de ces 4 missions. La démarche doit être volontaire et chaque jeune peut revendiquer son droit au confinement s'il le souhaite. Son indemnité est maintenue et il n'a pas à fournir de certificat médical.

Le site "solidarité-numérique.fr" vous permet de vous faire aider dans vos démarches quotidiennes (courses, médecin, démarches diverses...) ICI

 

Le site "associations.gouv.fr" vous permet de suivre les mesures de soutien et les contacts utiles pour vous accompagner . ICI

 

Aide exceptionnelle aux associations employeuses

Au regard des circonstances exceptionnelles que nous traversons, le gouvernement a souhaité apporter tout son soutien aux associations employeuses en leur permettant d'accéder à un dispositif d'aide et d'appui dont vous trouverez les modalités ICI.

 

Covid 19 - Informations utiles - Emploi
Document Adobe Acrobat 349.4 KB

Fonds de développement à la vie associative (FDVA)

La saisie des demandes de subventions pour le FDVA est dématérialisée et doit obligatoirement passer par "le compte asso" à l'adresse https://lecompteasso.associations.gouv.fr/login.
Les associations doivent en premier lieu créer un compte pour avoir accès aux différents appels à projets et déposer leurs demandes. Aucun dossier papier ne sera accepté.

Pour le FDVA axe 1 « Formation », sélectionner la fiche n°700
Pour le FDVA axe 2 « Fonctionnement global d’une association», sélectionner la fiche n° 701
Pour le FDVA axe 2 « Nouveaux projets ou projets innovants », sélectionner la fiche n° 702

Renseignements et tutoriels disponibles sur

http://www.associations.gouv.fr/le-compte-asso.html

  La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 10 avril 2020 au plus tard.


La DRJSCS et les DDCSPP restent à votre disposition pour tout complément d'information.

AAP FDVA Axe 1 Corse 2020.pdf
Document Adobe Acrobat 216.5 KB
AAP FDVA Axe 2 Corse 2020.pdf
Document Adobe Acrobat 126.0 KB

Appel aux volontaires corses pour le séjour de cohésion de juin 2020

Le service national universel s'adresse à tous les jeunes, garçons et filles. Il prend la forme d'un service civil d'un mois obligatoire entre 16 et 18 ans, dans la continuité du parcours citoyen, suivi d'un engagement plus long sur la base du volontariat, entre 16 et 25 ans. Sa mise en place a commencé avec une phase d'expérimentation fin juin 2019, avant une mise en œuvre progressive vers la généralisation à partir de 2021.

 

1ère étape: Séjour de cohésion de 12 jours dans un autre département que son département de résidence du 22 juin au 3 juillet 2020.

 

2ème étape: Volontariat dans une association de son département de résidence pendant 15 jours durant l'été ou au cours de l'année scolaire suivante.

 

3ème étape: Engagement plus long sur la base du volontariat (minimum de 3 mois).

Par exemple un service civique.

 

En juin 2020, des jeunes volontaires ayant terminé leur année de seconde dans tous les départements pourront expérimenter le séjour de cohésion. Les apprentis ainsi que les jeunes de 15 à 17 ans sortis du système scolaire pourront également candidater. Les jeunes en situation de handicap peuvent candidater au séjour de cohésion. Une plateforme informatique nationale pour les inscriptions est opérationnelle du 3 février au 3 avril 2020.

 

https://www.snu.gouv.fr/

 

Afin d'obtenir des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter l'Inspectrice de l'éducation nationale chargée de l'information et de l'orientation:

 

Madame Isabelle BARON

isabelle.baron@ac-corse.fr

04 95 51 59 68

 

Vous souhaitez faire partie de l'aventure en tant qu'encadrant du séjour de cohésion?

Le séjour pour la Corse du sud se déroulera dans les environs d'Ajaccio du 22 juin au 3 juillet 2020 à Sagone et accueillera 140 jeunes ainsi qu'une équipe de 25 encadrants.

Nous recherchons actuellement  6 cadres de compagnie, 15 tuteurs de maisonnées, 1 référent sport et cohésion, 1 intendant et 1 infirmier.

Les rémunérations se composeront d'un CDD pour les journées de formation puis d'un contrat d'engagement éducatif (CEE) pour le séjour.

Le montant forfaitaire journalier (net) estimé est de:

Cadres de compagnie: 80€/jour (22 jours dont une formation du 13 au 17 avril à Ajaccio)
Infirmier, référent sport et cohésion, intendant: 80€/ jour (25 jours)

Tuteur de maisonnées: 60€/ jour (17 jours)

Une disponibilité est également demandée à tous les profils pour une semaine de formation/cohésion d'équipe la semaine précédant le séjour.

Nous recherchons principalement des diplômés BAFA/ BAFD et équivalents.

 

Contact:


Gwenn Aubé
Conseillère d'Education Populaire et de Jeunesse
-Chef de projet départemental du service national universel


Service Politique de la Ville Jeunesse et Sports
DDCSPP de la Corse du Sud
18 Avenue Colonel Colonna d'Ornano, 20000 Ajaccio
gwenn.aube@corse-du-sud.gouv.fr
Tel: 04 95 50 39 58
       06 33 14 46 44

Fiche poste Cadre cie.pdf
Document Adobe Acrobat 161.2 KB
Fiche poste Tuteurs Maisonnées.pdf
Document Adobe Acrobat 162.4 KB

 

Les projets financés:

 

·         Les petits projets de collaboration (jusqu’à 60 000 euros)

Il s’agit de projets à 3 pays minimum visant à initier une dynamique novatrice entre partenaires européens que ce soit par la mise en réseaux, la confrontation d’idées et de méthodes ou l’élaboration, l’identification et l’échange de bonnes pratiques, en priorité entre structures à ancrage local.

 

 

 

·         Les projets de collaboration (jusqu’à 400 000 euros)

 

Il s’agit de projets à 5 pays minimum, s’inscrivant dans une démarche plus scientifique par le développement, le transfert et la mise en œuvre d’actions innovantes ou la dissémination et l’exploitation de produits et d’idées novateurs pour le sport en Europe.

 

 

 

 

·         Les manifestations européennes à but non lucratif (hors compétitions sportives et calendrier fédéral- jusqu’à 500 000 euros)

 

Les projets soutiendront l’organisation d’un événement regroupant des participants issus d’au moins 10 pays : préparation, activités éducatives pour les sportifs et le personnel, communication sur les thèmes de la manifestation, évaluation et plans d’actions, etc. Il est à noter que le budget de cette action sera réparti entre 4 manifestations sur la Semaine européenne du Sport et 8 manifestations non liées à la Semaine européenne du Sport.

 

 

 

Les projets devront répondre aux objectifs spécifiques du programme Erasmus+ dans le domaine du sport, que sont :

 

·         Lutter contre les menaces transfrontalières qui touchent l’intégrité du sport, comme le dopage, les matches truqués et la violence, ainsi que toutes les formes d’intolérance et de discrimination;

 

·         Promouvoir et soutenir la bonne gouvernance dans le sport et les doubles carrières des athlètes ;

 

·         Promouvoir les activités de volontariat dans le sport, l’inclusion sociale et l’égalité des chances et sensibiliser à l’importance d’exercer une activité physique bienfaisante pour la santé, en renforçant la participation sportive et en assurant un accès égal au sport pour tous.

 

 

 

 

A savoir avant de candidater :

 

 

 

·         Le guide du programme 2020 détaille les conditions de l’appel à projets du volet Sport (liste des pays concernés, critères d’éligibilité, thématiques prioritaires, règles de financement) ;

 

·         Le dépôt du dossier de demande de financement doit se faire auprès de l’Agence exécutive « Éducation, Audiovisuel, Culture »  (EACEA) située à Bruxelles ;  

 

 

 

Enfin, je vous rappelle une date importante : le 30 janvier prochain aura lieu le Sport Info Day à Bruxelles, qui est la journée européenne d’informations sur le programme Erasmus+ Sport.

Les inscriptions sont closes mais vous pouvez suivre en direct le streaming à ce lien : https://eacea.ec.europa.eu/erasmus-plus/event/infoday-sports-2019_en.

 

L’appel à projet 2020 d’Erasmus+ Sport se clôt le 2 avril à 17h, heure de Bruxelles. Les formulaires de candidature sont disponibles ici, dans l’onglet « Annexes » : https://eacea.ec.europa.eu/erasmus-plus/funding/sports_2020_en.

 

Le e-form, téléchargeable, est disponible sur cette page : https://eacea.ec.europa.eu/documents/eforms_en.

 

Fonds de soutien conjoint à la coopération décentralisée franco-marocaine (à destination des communes et intercommunalités)

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), mais également l’Ambassade de France au Maroc et le Ministère marocain de l’Intérieur, lancent l’appel à projets triennal dans le cadre du dispositif conjoint spécifique à la coopération décentralisée franco-marocaine, afin de soutenir les projets des collectivités françaises et marocaines visant au renforcement des capacités à la gouvernance territoriale.

La deuxième tranche 2019-2021 de l’appel à projets sera ouverte en France et au Maroc du 4 décembre 2019 au 10 mars minuit pour toutes les collectivités et/ou jusqu’au 10 juin 2020 pour les communes et intercommunalités. Les projets devront être portés par des collectivités territoriales françaises et marocaines et pourront bénéficier d’un soutien financier de 24 mois.

 

Neuf thèmes prioritaires de coopération dans le cadre de la régionalisation avancée ont été retenus pour cet appel à projets :

  1. Gouvernance territoriale et régionalisation ;
  2. Services publics locaux – renforcement des capacités et ressources humaines, formation ;
  3. Transformation numérique et digitalisation des services publics aux citoyens ;
  4. Développement durable : sécurité alimentaire et agriculture durable, diffusion des pratiques de lutte contre les dérèglements climatiques et contre les différentes formes de pollution, localisation des ODD ;
  5. Valorisation des espaces publics, du patrimoine historique et des produits du terroir ;
  6. Planification et aménagement du territoire ;
  7. Tourisme durable ;
  8. Développement économique local ;
  9. Jeunesse et insertion professionnelle.

 

Cet appel à projets vise à consolider les partenariats en cours, à favoriser de nouvelles coopérations entre Maroc et la France et met l’accent sur les formations des agents et élus des collectivités territoriales marocaines. Le MEAE a augmenté la part de valorisation des collectivités françaises à hauteur de 50%.

 

Cette initiative démontre la volonté des deux pays de développer la coopération entre ses autorités locales respectives au bénéfice des populations.

 

Pour présenter un projet ou pour avoir plus d’informations : France Diplomatie. Pour le Maroc : akebdani@interieur.gov.ma.

 

Contacts :

En France

MEAE

Anne-Marie MEVEL REINGOLD, chargée de mission Méditerranée auprès de la Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales

Email : anne-marie.reingold@diplomatie.gouv.fr

Tél : +33 (0)1 43 17 62 61

Au Maroc

Ambassade de France au Maroc

Laurence LEVAUDEL-CLAUSS, responsable du Pôle Gouvernance

Email : laurence.levaudel-clauss@diplomatie.gouv.fr

Tél : +212 (0)5 37 68 99 70

Ministère de l’Intérieur, DGCL

Aissam Daoudia KEBDANI, chef de la Division de la Coopération Décentralisée et de la concertation

Email : akebdani@interieur.gov.ma

Règlement de l'appel à projet france-mar
Document Adobe Acrobat 261.6 KB

Appel à projets Jeunesse VI (à destination des collectivités territoriales)

La Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales du  Ministère de l’Europe et des affaires étrangères a lancé la sixième édition de son appel à projets « Jeunesse » qui s’adresse aux collectivités territoriales.

 

En septembre 2015, l’Assemblée générale des Nations unies adoptait l’Agenda 2030 pour le développement durable et ses 17 Objectifs de développement durable (ODD), qui fixent des cibles à atteindre en 2030 pour transformer notre monde et nos sociétés. A cet égard, les jeunes de tous les pays ont été reconnus par l’ONU comme des acteurs incontournables dans la réalisation de l’Agenda 2030. Ils sont les citoyens, les acteurs économiques et les dirigeants de demain, et le monde connaît une des générations de jeunes les plus importantes de son histoire. Cet appel à projets, ouvert du 10 décembre 2019 au 23 mars 2020, vient accompagner l’engagement des collectivités territoriales françaises (CTF) et de leurs homologues étrangères en faveur de la jeunesse, de son ouverture au monde et du développement d’opportunités à leur intention, en termes d’éducation, de formation et de participation au développement durable des territoires.

L’appel à projets « Jeunesse VI » poursuit la dynamique enclenchée par le MEAE avec les appels à projets « Mobilité internationale des jeunes » (2015-2016), « Jeunesse II » (2016-2017), « Jeunesse III » (2017-2018),« Jeunesse IV » (2018-2019) et « Jeunesse V » (2019-2020). Ces cinq programmes ont permis le financement de 79 projets lauréats, ainsi que la mobilité de 1075 jeunes.

Cet appel à projets soutiendra des projets de coopération décentralisée portant sur une durée de 12 à 24 mois, et les cofinancements seront attribués afin de permettre aux actions de débuter dès juillet 2020.

Trois ministères ayant des compétences clefs en matière de jeunesse, d’éducation et de formation s’associent pour permettre aux collectivités territoriales de développer des opportunités en direction des jeunes de leur territoire (mobilité, éducation, formation, emploi) :

  • Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) ;
  • Le ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse (MENJ) ;
  • Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

Sont aussi partenaires de cet appel à projets, France volontaires, l’Agence du Service Civique, l’Agence Erasmus + Jeunesse et Sport, ainsi que la Fondation Schneider Electric qui vise notamment à développer dans les pays émergents les cursus de formation professionnelle relatifs aux énergies durables.
Le détail de la participation de chacun des partenaires à cet appel à projets figure en annexe 1.

aap_jeunesse_vi_formulaire_cle41df7f.doc
Document Microsoft Word 263.9 KB
reglement_aap_jeunesse_vi_cle01c41b.pdf
Document Adobe Acrobat 475.6 KB

AAP "Groupement d'employeurs et Pôles territoriaux de coopération associative 2019-2021" (à destination des associations)

La feuille de route pour le développement de la vie associative, présentée par le secrétaire d’État auprès du ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse le 29 novembre 2018, a pour objectif d’apporter un appui structurel aux associations et de les accompagner dans l’évolution de leur modèle socio-économique. Cet engagement s’est traduit par la création d’un fonds d’aide pour soutenir l’emploi associatif, le professionnaliser et le pérenniser. Il vise les démarches de création, développement ou consolidation de coopérations inter-associatives qui nécessitent l’emploi d’un salarié associatif pour contribuer à une dynamisation du bassin territorial.


Deux types de structurations associatives territoriales sont concernés : le groupement d’employeurs (GE) ou le pôle territorial de coopération associatif (PTCA).

 

Toutes les infos sont détaillées dans le cahier des charges ci-dessous.

 

Les demandes doivent être saisies via http://lecompteasso.associations.gouv.fr/login après avoir créé un compte. Sélectionner la fiche n° 837

Cahier des charges
AAP GE PTCA Corse 2019 2021.pdf
Document Adobe Acrobat 63.5 KB
Guide pratique
Guide compte asso.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB

AAP "C'est mon patrimoine" 2019-2020

L’opération « C’est mon patrimoine ! » a été lancée en 2005 par le Ministère de la culture (« Les Portes du temps »). Elle est organisée en partenariat avec le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et mise en œuvre dans le cadre des objectifs communs de cohésion sociale, d’intégration et d’accès à la culture des personnes qui en sont les plus éloignées.

Cahier des charges-CMP-2020.pdf
Document Adobe Acrobat 144.2 KB
Formulaire de candidature-CMP-2020-1.pdf
Document Adobe Acrobat 177.6 KB

Formations Ajaccio (à destination des associations et entreprises)

Le Dispositif Local d’Accompagnement de Corse du Sud, porté par Corse Active Pour l’Initiative, a pour objectif d’accompagner les associations développant des activités d’utilité sociale et créatrices d’emploi, en leur apportant un appui de proximité pour consolider leur action, mettre en place de nouveaux projets, ou encore prévenir ou surmonter d’éventuelles difficultés.

 

Dans cette perspective, le DLA 2A met en place, comme tous les ans, plusieurs accompagnements collectifs, entièrement prise en charge:

1) Outils de gestion et de pilotage appliqués aux associations - 2 jours en collectif + ½ journée en individuel si besoin – Fiche de présentation ci-jointe.

 

2) Gestion analytique - 2 jours en collectif + ½ journée en individuel si besoin – Fiche de présentation ci-jointe.

 

3) Mise en place d’une stratégie de communication - 2 jours en collectif + ½ journée en individuel si besoin – Fiche de présentation ci-jointe.

 

4) Mise en place du RGPD (règlement général sur la protection des données) – Cet accompagnement est en cours de construction, il pourrait s’organiser comme suit :

 

o   La réglementation : Demi-journée ou journée collective selon les besoins de chacun (structure ayant déjà assisté à une journée d’information ou non) consacrée à l’approche théorique et obligations du RGPD ;

 

o   Mise en place opérationnelle : Journée collective consacrée à la déclinaison opérationnelle du RGPD dans chacune des structures et selon leurs situations respectives : identification des besoins de chacun, comment y adapter la mise en œuvre du Règlement, accompagnement dans la méthodologie de constitution des registres et plus si données sensibles, sécurisation des données, comment désigner le délégué à la protection des données et comment évaluer le volume de travail inhérent à cette fonction pour chaque structure, quid des dossiers papiers, etc.… ;

 

o   Temps individuel au sein de chacune des structures pour l’accompagnement à la mise en œuvre en interne et pour aborder les problématiques plus spécifiques à chacune si besoin ;

 

o   Mise en place d’un accompagnement à la mutualisation de délégués à la protection des données après identification des structures intéressées : définition précise du besoin en ETP pour chacune d’entre elles, étude des différentes hypothèses en fonction de ces derniers et des souhaits des structures concernées, définition du mode de mutualisation souhaité, définition des coûts et de la viabilité des différents modèles, définition de l’organisation entre les structures, etc. et accompagnement à la mise en place concrète de la mutualisation le cas échéant.

 

 

 

Les formations-action auront lieu à Ajaccio. Les dates seront définies en septembre en fonction des disponibilités des associations qui souhaitent participer.

Merci de renvoyer par mail la ou les  fiches de pré –inscription complétées si vous souhaitez participer à ces formations-action.

 

 bord@capi.corsica

1.doc
Document Microsoft Word 266.5 KB
2.doc
Document Microsoft Word 266.5 KB
3.doc
Document Microsoft Word 266.0 KB
4.doc
Document Microsoft Word 266.0 KB