Le Délégué Départemental à la Vie Associative de Corse du Sud (DDVA)

Le DDVA a été conçu à l’origine (1995) comme le coordinateur interministériel auprès du préfet de l’information des associations. La fonction, toujours définie comme interministérielle, a été confirmée (2002) et élargie à un début de responsabilité d’animation des politiques en direction des associations. C’est dans la circulaire n° 5811/ SG du Premier ministre du 29 septembre 2015, plus connue sous le nom de circulaire Valls, consacrée aux « nouvelles relations entre les pouvoirs publics et les associations », que le rôle du délégué départemental de la vie associative (DDVA) a été redéfini.

 

 

La première mission du délégué départemental est d'identifier à tout moment les centres de ressources à la vie associative. Ces centres de ressources sont par exemple les dispositifs locaux d’accompagnement (DLA) prévus par l’article 61 de la loi du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire, les partenaires des conseils départementaux de l'accès au droit (CDAD) régis par la loi du 10 juillet 1991 relative à l'aide juridique. Le label Centre de ressources et d’information des bénévoles (CRIB) ou tout autre label local délivré par le délégué départe mental permet d’identifier l’ensemble de ces centres de ressources départementaux répertoriés sur le site www.associations.gouv.fr.

 

 

Le délégué départemental s’emploie à parfaire l’information et, le cas échéant, à organiser la formation des personnels privés et publics de ces centres de ressources.

 

Il peut s’appuyer sur les correspondants associatifs désignés par chacun des chefs des services déconcentrés de l' État et de ses établissements.

 

La coordination par le délégué départemental de ces correspondants associatifs actuellement désignée sous le vocable Mission d’accueil et d’information des associations (MAIA), incluse systématiquement les centres de ressources privés et publics identifiés pour organiser leur maillage territorial eu égard à leurs compétences respectives. L’objectif est double. Il s’agit, d’une part, d’assurer l’accessibilité aux usagers d’une information de qualité sur l’ensemble du territoire et, d’autre part, d’accompagner les associations dans leurs projets.

 

 

La seconde mission du délégué départemental est de contribuer au développement de la vie associative, départementale et locale , autour de projets associatifs diversifiés, en facilitant l'engagement bénévole de tous et la prise de responsabilité (en particulier des femmes et des jeunes), ainsi que la professionnalisation et le développement des compétences associatives .

 

Il participe à la sensibilisation des jeunes dans leurs milieux scolaire ou universitaire. Il mobilise et dynamise les politiques publiques et les financements publics. Il organise l’échange d’information sur les modalités de soutien aux associations au niveau départemental.

 

Interlocuteur central des responsables associatifs au plan départemental, il facilite la concertation, la consultation, la simplification des procédures administratives, le développement des relations partenariales transparentes et évaluées entre l' État et le monde associatif et les collectivités territoriales partenaires. À ce titre, il s’ emploie à promouvoir auprès des collectivités territoriales de son ressort territorial l’adoption de chartes locales. Les éléments méthodologiques permettant la déclinaison locale de la charte sont fournis par le ministère chargé de la vie associative.
En sa qualité d’expert de la vie associative, le DDVA établit annuellement un rapport des actions menées et l’état de la vie associative dans son département.


En Corse du Sud le DDVA est Mme Gwenn Aubé.
 

 04 95 51 59 40

 06 33 14 46 44

gwenn.aube@ac-corse.fr