Quelles méthodes comptables ?

 

Pour mettre sa comptabilité en place, 2 méthodes possibles :

 

- la « comptabilité simple » ou appelée aussi la « comptabilité de trésorerie »

- la « comptabilité sur engagement » appelée aussi « à partie double »

 

La « comptabilité simple » appelée aussi « comptabilité de trésorerie » est la méthode la plus répandue. Elle consiste en une méthode d’enregistrement des entrées et des sorties d’argent (encaissements et décaissements).

 

Le support peut être rudimentaire : un cahier type « dépenses et recettes » ou un logiciel comptable type tableur « Excel » suffit. Cette méthode permet un suivi de l’existant en liquidité à la banque et à la caisse. Cependant, cette organisation présente des limites : elle ne reflète pas une image de l’ensemble du patrimoine de l’association. Par exemple, les dettes de l’association, les investissements effectués antérieurement (matériel).

 

La « comptabilité sur engagement » appelée aussi « à partie double » permet d’obtenir une photographie la plus fidèle possible de la situation patrimoniale de l’association, ainsi qu’un résultat financier (bénéfice ou déficit), à une date donnée. Le système comptable à partie double produit, en fin d’exercice comptable, des documents de synthèse annuels que sont le bilan, le compte de résultat et l’annexe (documents d’information devant apporter des précisions permettant la lecture des documents comptables).